Qui sommes-nous?
Villes jumelles
Vie du comité
Les services
 

Edito

En relisant le rapport d’activités établi pour l’AG qui a eu lieu le 4 novembre 2020, force est de constater que l’année 2019 a été une année très dynamique avec de multiples projets dont la fête des anniversaires de jumelage en mai 2019 était le point culminant en réunissant des représentants de toutes nos villes jumelles.
Toute cette dynamique a été stoppée net lors du premier confinement en mars de cette année. Notre AG, prévue en avril a dû être reportée au 4 novembre, la rencontre internationale de jeunes prévue en juillet, la rencontre tripartite à Salzano, prévue fin septembre et la semaine culturelle franco-tunisienne prévue 2° moitié de novembre ont été reportées à l’année prochaine sans garantie que ces évènements pourront avoir lieu. Les représentations du Théâtre en papier du « Petit Prince », conçu par la Boite à trucs, prévues mi-septembre à Wolfen ont été tout simplement annulées 2 jours avant le départ des animateurs. Cette situation nous rend triste et je dois dire que nous sommes désemparés.
Le défi pour les mois à venir est d’être capables d’inventer, de faire preuve de beaucoup d’imagination pour maintenir nos liens entre associations. Nous devrons réfléchir ensemble à ce qui pourrait nous rapprocher tout en étant loin, créer des ponts virtuels entre nous, qui, avec les nouveaux outils de communication, pourront être franchis aisément.
Un autre défi se pose à nous – réussir nos relations avec la nouvelle association d’Amitié avec la ville de Gremda qui vient d’être constituée, qui sera notre partenaire et notre interlocuteur majeur. Il n’est pas aisé de créer des liens à distance avec un nouveau partenaire.
Le Comité de Jumelage a pour vocation de favoriser les échanges et rencontres entre populations, associations, établissements scolaires, etc. de nos villes jumelles. Ces rencontres ont fait émerger dans le passé des liens d’amitié entre personnes suite à la découverte de ces villes jumelles, leurs populations, leurs façons de vivre et l’envie réciproque de mieux se comprendre. C’est primordial dans une un contexte où le repli sur soi et la méfiance vis-à-vis d’une partie de nos concitoyens prend le pas sur cette curiosité innée de l’homme de découvrir ce qu’il lui est inconnu.
La situation sanitaire actuelle et les restrictions qui en découlent nous amputent donc d’une mission essentielle de notre raison d’être.
Et pourtant la philosophe Cynthia Fleury affirme « Nous pouvons vraiment apprendre quelque chose de cette crise ». Pour elle « L’idée de vivre, avec le retour du confinement, « un jour sans fin » est communément partagée. Comment l’affronter ?
Elle assure que « Le sentiment d’un "jour sans fin" était déjà très présent avant le premier confinement : […] accélérations des modes de vie, […], disparition des lignes démarcatives entre la vie privée et le monde professionnel, pressions permanentes, […] On se fabriquait déjà très artificiellement des jours sans fin. Là, il y a le Réel, le non-synthétisable, qui vient aussi s’énoncer sous cette modalité. J’espère que cela nous passera l’envie de nous fabriquer des jours sans fin inutiles. Ces prochaines années, l’expérience de l’incertitude, dans sa dimension plus irréductible, va être importante. J’espère qu’elle nous enseignera à faire le tri entre les incertitudes irréductibles et toutes celles qui sont strictement artificielles ».
Et nous aussi devrons composer avec cette incertitude. Faut-il bannir de nos projets tous ceux qui ne pourront se réaliser qu’en présentiel et mettre l’accent sur les projets à distance ? La réponse est non. Travailler sur des projets d’échanges et de rencontres en vrai, c’est aussi travailler sur l’espoir, l’espoir de voir dans un avenir proche le bout du tunnel, de revoir de l’autre côté les amis de Kahl, Wolfen, Gremda et Salzano en chair et en os, ceux dont on avait vu pendant des mois seulement le visage, un peu déformés, pâles, parfois las à travers un écran, de faire des accolades à défaut d’embrassades, de se raconter le tunnel, d’en rire et pleurer ensemble.
Je terminerai par une citation de Kofi Anan : « La seule voie qui offre quelque espoir d’un avenir meilleur pour toute l’humanité est celle de la coopération et du partenariat ».

Rosemarie Tastevin-Hahne, Présidente,
9 novembre 2020


Echange scolaire
Heinrich Heine Gymnasium Wolfen – Collège Aragon Villefontaine

Un échange scolaire a eu lieu à Villefontaine du 2 au 9 novembre 2019 avec 15 filles et 3 garçons entre le Heinrich-Heine- Gymnasium de Bitterfeld-Wolfen et le Collège Louis Aragon de Villefontaine.(lire la suite)...


Nous éditons désormais une publication papier nommé "La Gazette du Jumelage", en voici les versions électroniques :
Numéro 1 , Numéro 2 , Numéro 3 , Numéro 4 , Numéro 5 , Numéro 6


Des nouveautés sur notre agenda...
... à consulter !


Pour tout savoir des derniers événements du Comité de jumelage ...
... cliquez donc ici!

Quant aux plus anciens, c'est ici ->

Des masques de carnaval
au GS 13 de Villefontaine

Lundi 1° et mardi 2 Mars, nous sommes intervenues, Rosemarie et Françoise, au GS 13 pour des séances de confection de masques... (lire la suite)


Anne-Marie Kahn nous a quittés

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès d'Anne-Marie Kahn le 25 janvier 2021. Anne-Marie était une "figure" de notre Comité de Jumelage ; membre actif de notre association depuis la fin des années 80, investie dans toutes nos actions et projets, elle en fut présidente de 1995 à 1998. Durant sa présidence elle a contribué à développer... (lire la suite)


Opération Cartes de Noël 2020
au GS 13 à Villefontaine

Lundi 7 et mardi 8 Décembre 2020, Rose et Françoise se sont rendues à la rencontre de 6 classes, dont toutes ont déjà un contact avec la langue allemande, pour réaliser avec les enfants des cartes de Noël... (lire la suite)


Assemblée Générale 2020 du CJV

Cette année 2020, à cause de la pandémie COVID-19 nous avons, dans un premier temps, retardé la tenue de notre assemblée générale pour finalement nous résoudre huit mois plus tard à la tenir entièrement sous forme de visioconférence. Mais (lire la suite)...


Chroniques des amis confinés

A cause de la pandémie dûe au COVID19, nous vivons depuis mars 2020 une situation extraordinaire, jamais vue, pleine d'interrogations, de peurs et d'espoirs. Peu ou prou, nous sommes tous dans nos pays, dans nos villes, confinés dans nos logements.
Cet article se veut le reflet de ce que nous vivons en Allemagne, en Tunisie, en Italie et en France parmi les membres de nos comités. Laissons la parole à nos amis (lire la suite)...

Pour nous écrire, cliquez sur l'enveloppe...

Accédez à tous nos anciens éditoriaux ici

 

Dernière mise à jour le 7 mars 2021

     
Nous contacter
Réalisation : Groupe de conception C.J.V.
Mentions légales